Les animaux de compagnie

 

Un chien à la maison ? Posez-vous les bonnes questions

 Vous rêvez d’un chien pour vos balades dans la campagne, pour courir à vos côtés ou tout simplement pour vous tenir compagnie ? Un conseil : avant d’arrêter votre choix, posez-vous les bonnes questions. Les conseils de Marie-Pierre Poudrai, du service de médecine à l’Ecole vétérinaire de Nantes, vous seront certainement bien utiles.

Combien de temps pouvez-vous consacrer chaque jour à votre animal ?

 « Un chien qui reste enfermé toute la journée dans la maison ou le garage est malheureux », prévient-elle. Dans ce cas, mieux vaut revoir votre projet.

Vivez-vous en appartement ou en maison ? Voilà qui est déterminant pour choisir le « format » de votre compagnon. Si tous les chiens de petite taille ne sont pas faits pour vivre en appartement, évitez d’imposer à un dogue allemand l’exigüité d’un deux-pièces cuisine … « Un Chihuahua, un Cavalier King-charles ou un Yorkshire sont parfaitement adaptés à la vie en appartement », explique notre vétérinaire. « D’une manière générale, leur poids ne dépassera pas 8kg, ils sont sympathiques avec les enfants et, lorsqu’ils sont bien éduqués, ils peuvent rester seul sans mettre la pièce à l’envers ».

Chien « de famille » ? Chien sportif ? Pour une famille avec de jeunes enfants, Marie-Pierre Poudrai recommanderait un Golden retriever. « C’est le chien de famille de référence : adorable avec les enfants, facile à éduquer. Des chiens réputés pour leurs aptitudes à la chasse comme les Beagles, les Teckels ou naturellement les Epagneuls, sont aussi d’excellents compagnons pour les enfants ».

Le Labrador ? « Il se différencie du Golden retriever dans le sens où il est mature plus tardivement et plus difficile à éduquer ». Quant aux gros chiens comme les Rottweilers, « ils sont effectivement à la mode. Mais nécessitent énormément de temps pour leur éducation ». Et pour cause, ils sont considérés comme des chiens dangereux (catégorie 2). Si vous êtes sportif, jetez plutôt votre dévolu sur un golden retriever, un Setter, un Epagneul ou un Braque de Weimar.

Avez-vous envie de dépenser de l’argent pour un chien ? Pour la vétérinaire, « c’est une question essentielle à se poser. Et pas seulement à l’achat. N’oubliez pas ensuite, qu’un chien ça… mange et que ça nécessite aussi des soins ». Et que le « contrat » vaut pour plus de 10 ans…

 


Votre animal attend des petits ? Laissez faire !

 

Votre chienne ou votre chatte attend des petits, et c’est la fête… un peu mâtinée d’inquiétude peut-être. Rassurez-vous. D’instinct, elle saura quoi faire. Chouchoutez-la sans la « couver », cela suffira. Et prenez particulièrement soin de son alimentation après la mise bas.

 Les quinze derniers jours de la gestation – qui dure 63 jours - sont essentiels chez une chatte ou une chienne. Pendant cette période, augmentez sa ration alimentaire de 20%. Mais « c’est après la naissance que les maîtres doivent être le plus attentifs », précise le Dr Benjamin Capron, vétérinaire près de Nantes. « L’alimentation à ce moment-là, doit être plus riche en calcium pour faciliter l’allaitement ». En revanche, évitez de donner trop de calcium avant la mise bas. L’organisme de la mère risquerait de ne plus produire les hormones qui gèrent naturellement la production de calcium, ce qui pourrait l’amener à souffrir d’hypocalcémie pendant l’allaitement.

Quel comportement adopter ? « Certains animaux se rapprochent de leur maître lorsqu’approche la mise bas. Ne les repoussez pas. D’autres préfèrent s’isoler. Laissez-les tranquilles et évitez qu’il y ait trop de passage à la maison », conseille notre vétérinaire. Une fois que les petits sont là, et ce pendant les 10 premiers jours, évitez que trop de gens ne les caressent car la mère risque de les repousser.

Les petits soins. Environ 15 jours avant la mise au monde de la portée, pensez à vermifuger la mère. Même chose pour tous les petits, 15 jours après leur naissance. En toute fin de gestation et juste avant la mise bas, consultez un vétérinaire. Il vérifiera l’état de santé de la mère et… comptera les petits !

Source : Dr Benjamin Capron, vétérinaire à la Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes.


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site