Diabète aide mémoire suite

 

 

 

 

 

 

 

Le fractionnement

Il est conseillé de répartir les glucides en 3 repas par jour au minimum, et à horaires réguliers si possible.

Les collations

Elles ne sont pas systématiques et doivent tenir compte des habitudes alimentaires, de l’activité physique, et bien sûr des glycémies constatées et de l’objectif glycémique recommandé.

Exemple de collations apportant 20 g. de glucides : 1 fruit, ou 4 biscuits secs, ou 1 gaufre sans sucre, ou 1 pain au lait, ou 1 croissant, ou 2 crêpes fines sans sucre, ou 30 g. de chocolat, etc..

Le resucrage

Il se fait en consommant 15 g. de glucides : 3 morceaux de sucre n°4, ou 2 paquets de 3 cubes de sucre, ou 3 bonbons ou caramels, ou 1 petit verre de soda ou de jus de fruits, ou 1 cuillère à soupe de confiture, miel ou sirop, ou une barre de pâte de fruits, ou 1 petit berlingot de lait concentré sucré, etc..

Eviter le chocolat, les fruits et jus de fruits frais, car ils ne remontent pas assez la glycémie.

L’index glycémique

C’est l’action propre de chaque aliment sur la glycémie, son propre pouvoir hyperglycémiant. A teneur en glucides équivalente, les aliments n’ont pas pour autant le même effet sur la glycémie.

Le glucose est l’aliment de référence car il a le plus fort pouvoir hyperglycémiant, correspondant à 100 % d’élévation glycémique.

Par rapport au glucose, le pain, les pommes de terre et le sucre de table ont un index glycémique de 80 % environ ; les pâtes, les petits pois et le chocolat ont un index glycémique de 50 % environ, les légumes secs et le tapioca ont un index glycémique de 30 % environ.

Quelques points clés à retenir :

Manger un minimum de glucides par jour : au moins 200 g (Pour en savoir plus sur les équivalences glucidiques, cliquez-ici) – lien vers le pop-up ;

Répartir ces glucides en 3 repas : au mois 70 g. par repas (féculents, pain, fruit) ;

Toujours manger après l’injection d’insuline ;

Ne jamais sauter de repas (1 repas sans glucides = 1 repas sauté) ;

En cas de surpoids et pour garder son poids de forme, le plus important est de limiter les graisses : diminuer viandes, fromages, oeufs, graisses d’assaisonnement et éviter pâtisseries, chocolat, sauces, mayonnaise, cacahuètes…

Dans le cadre de la prévention des maladies cardio-vasculaires, il faut faire un bon choix des graisses : diminuer le beurre, la margarine, la viande, les fromages, les oeufs, consommer plus souvent du poisson, préférer l’huile pour la cuisson et l’assaisonnement…

Boire 1,5 l. d’eau par jour.

 

 



 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×